L'harmonie en Soi, ca veut dire quoi ?


L’harmonie est la qualité de ce qui est en accord, qui fonctionne avec fluidité. Quelque chose coule, quelque chose est léger. On sent de la douceur derrière ce concept d’harmonie.




Souvent reliée au monde artistique, l’harmonie sous tend une notion de beau, d’agréable, à regarder, à écouter, à lire et même à vivre. On parle d’ailleurs d’harmonie dans un groupe, une famille, une équipe. L’harmonie entre plusieurs personnes est une notion assez reconnue. Qu’en est-il de l’harmonie pour une seule personne ? Pour soi ? Est-il possible de cultiver l’harmonie en soi ? Dans quel but ?


Etre en harmonie avec soi revient à se sentir en accord avec soi, vraiment, tout au fond. Etre en accord avec ses aspirations, ses désirs, son chemin, avec qui on est, et avec ce qu’on fait de notre vie, la manière dont on répond aux situations qui se présentent.

Ce n’est pas répondre à un vœu illusoire que notre volonté soit réalisée. Dans ce cas, c’est juste le mental qui dicte un chemin que l’on considère comme étant le meilleur. Si on se rapproche du corps, dans ces moments là, on peut sentir une certaine tension se manifester peut être dans la poitrine, le ventre ou ailleurs. Et s’il y a tension, il ne peut y avoir ni légèreté, ni fluidité, qui sont les témoins de la présence de l’harmonie.


Alors c’est quoi être en accord avec soi ?

Avant tout c’est reconnaitre ce qui est là, en soi :

- tous les aspects plutôt lumineux de qui nous sommes, ces moments où on exprime la joie, on écoute l’autre, on partage, on réussit plein de choses, on est fier.e de ce qu’on a fait, on ose sortir de nos habitudes…

- et tous les autres aspects moins lumineux, ces moments où on râle, on critique, on n’est pas très fier.e de soi, on juge, on a peur, on se dévalorise…


A la fois jour et nuit, l’un donne de la valeur et de l’existence à l’autre. La philosophie orientale voit l’harmonie comme un équilibre des complémentarités. Et tout ça, c’est nous. Dans cet ensemble, sans mettre de côté ce qui ne nous plait pas ou nous dérange. Ca peut faire mal, ne pas plaire, mettre en colère… tant que le juge intérieur clame son verdict ! Petit à petit, d’essais en essais, cette voix se fait plus faible, ce qui permet d’aborder cette ouverture de conscience de manière plus confortable.




Ensuite, une fois qu’on a vu ce qui est là, il s’agit d’accueillir ce qui est là : non pas que je sois d’accord avec ce qui est là mais j’accepte que compte tenu de qui je suis à ce moment là, il se passe ce qui se passe. Si cela ne me convient pas, je peux initier les changements nécessaires qui me mèneront vers un résultat différent une prochaine fois, mais pour l'instant, j'accueille ce qui est là, présent.

Cette attitude touche à l'authenticité et à la vulnérabilité. Reconnaitre ses limites, son impuissance, son incapacité, peut être.


Comprendre ce qui sous tend cette réaction ou ce comportement « non lumineux » de prime abord, permet de détendre les tensions à tous les niveaux, physique, émotionnel, cognitif. C’est une clef qui donne accès à l’auto empathie et ainsi permet de troquer le jugement pour de la douceur envers soi.


Etre en harmonie avec soi, c’est tout ça : prendre conscience de tout ce qui nous éclaire et nous fait rayonner, autant que de ce qui n’est pas encore éclairé et reconnaitre qu’on fait de notre mieux à chaque moment.


Cette conscience nous permet ensuite de nous positionner en adéquation avec ce qu’on veut vivre, on choisit alors la réponse à donner, en accord avec qui on est vraiment. La responsabilité est alors assumée et même si des « creux de vague » arrivent, la capacité d’y répondre a évolué, et ça change tout.


En accompagnement, j’ai constaté que si souvent, la conscientisation des côtés lumineux est un vrai travail de réhabilitation de la valeur personnelle, l’accueil de cotés sombres se révélait souvent difficile. Cependant, j’aime rappeler qu’une pièce d’un appartement, en pleine nuit, reste noire et sombre. Elle peut même faire peur. Pourtant dès qu’on allume la lumière, la perception change. Voir les choses soulage, apaise. Ainsi l'harmonie est la porte qui mène à la paix intérieure.


L'harmonie est un chemin, ce n'est pas une fin en soi. Et ce chemin commence par s'éclairer soi même.




Et pour vous, c'est quoi l'harmonie pour Soi ?


Souvenez vous...



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout